Accident ferroviaire au Lualaba : solidaire aux familles éplorées, Jean-Pierre Bemba invite les autorités congolaises à améliorer la qualité des circuits de transport en RDC

Accident ferroviaire au Lualaba : solidaire aux familles éplorées, Jean-Pierre Bemba invite les autorités congolaises à améliorer la qualité des circuits de transport en RDC

Des tragédies causant des plusieurs dizaines de morts dans le circuit du transport ne cesse de se multiplier en République Démocratique du Congo. Après le drame survenu au port de Maluku, causant la perte en vie humaines de 20 personnes, un accident de circulation automobile à Kinshasa, c’est au Lualaba qu’un accident ferroviaire a fauché la vie à 75 compatriotes et blessés plusieurs autres ce week-end.

Une succession des drames qui n’ont pas laissé indifférent l’ancien Vice-président de la république démocratique du Congo Jean-Pierre Bemba. Le leader du Mouvement de Libération du Congo a exprimé sa compassion pour les victimes et sa solidarité aux familles éplorées dans un tweet cet après-midi.

« J’ai appris, avec un grand regret, l’accident de train survenu au Lualaba, qui a causé la mort et blessé plusieurs de nos compatriotes.
J’exprime ma profonde compassion à l’égard des victimes, ainsi que toute ma solidarité aux familles éprouvées. »

Par ailleurs, le Président National du MLC invite les autorités à améliorer le circuit de transport.

« …J’invite également les autorités compétentes à améliorer la qualité des circuits de transport en République Démocratique du Congo , afin d’éviter et prévenir ce genre de tragédie », a renchéri le Chairman du Mouvement de Libération du Congo.

Notons que les infrastructures ferroviaires en RDC demeurent vétuste, et le contrôle pour le transport maritime laisse à désirer. Au-delà de la modernisation des infrastructures, nos lois en la matière devraient subir de mis à jour.

Rappelons que ce week-end, le déraillement d’un train des marchandises dans le territoire de Lubudi, au Lualaba a causé 75 morts et plus d’une centaine de blessés.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *