Déploiement d’une force régionale à l’Est: les Congolais s’insurgent contre, Jean-Pierre Bemba compris ?

Déploiement d’une force régionale à l’Est: les Congolais s’insurgent contre, Jean-Pierre Bemba compris ?

Le sommet des Chefs d’Etats des pays de l’EAC qui s’est tenue à Nairobi le 20 Juin a abouti sur un échec pour le gouvernement Congolais. Ce n’est pas nous qui le disons mais plusieurs analystes politiques et l’opinion publique nationale s’insurge contre le déploiement d’une force en vue de ramener la paix dans l’Est de la République Démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs. Cette messe de Chefs d’Etats, non seulement qu’elle n’a pas reconnu l’agression de la RDC par le Rwanda, Félix-Antoine Tshisekedi n’a pas pu non plus classifier le Mouvement rebelle du M23 comme un groupe terroriste et a accepté le déploiement d’une nième force régionale à l’Est du pays.

Les réactions ne se sont pas fait attendre dans la toile congolaise. L’opinion publique Congolais s’oppose à toute ses nouvelles résolutions de Nairobi sous les auspices de l’EAC.

François N’djeka, professeur à l’Institut Supérieur du Travail Social, philosophe et analyste politique, s’inscrit en faux par rapport aux résolutions du sommet de Nairobi et incite le gouvernement à s’appuyer sur les seules Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

 » Il n’y a que les naïfs qui croiront que ces accords signés au Kenya vont amener la paix et la sécurité à l’Est de notre pays. Aucune force d’interposition n’a jamais réussi à terminer une guerre. Nous répétons toujours les mêmes erreurs. Seules les Fardc feront l’affaire ! », a déclaré le philosophe François N’djeka sur son compte Twitter.

Une réaction qui épouse l’exhortation du Président National du Mouvement de Libération du Congo. Dans un tweet, le 20 Juin, l’ancien vice-président de la RDC, Jean-Pierre Bemba, exhortait le gouvernement à doter les FARDC des moyens nécessaires pour leur montée en puissance afin d’assurer leurs missions régaliennes.

« J’exhorte notre gouvernement à doter davantage nos vaillants FARDC de tous les moyens nécessaires pour qu’ils puissent monter en puissance, continuer d’assurer l’intégrité territoriale, neutraliser tous les groupes armés et défendre dignement notre Patrie. »

Un tweet qui cache mal, le patriotisme de cet homme politique, expérimenté dans le commandement militaire qui s’oppose au déploiement d’une force régionale en vue de rétablir la paix à l’Est du pays. À en croire la lecture de plusieurs analystes politiques. À cette naïveté, le numéro 1 du MLC. Pour Jean-Pierre Bemba la solution se trouve dans une montée en puissance des Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

Pour le mouvement citoyen LUCHA, le déploiement d’une force régionale n’est pas une vraie solution à l’insécurité à l’Est du pays. Bien que les forces armées rwandaises soient exclues de la composition de cette force de l’EAC, accepte cette proposition équivaut à redéployer en RDC les forces militaires qui ont agressé le Zaïre en 1996.

 » Aujourd’hui nous alertons contre une soi-disant force régionale avec les mêmes agresseurs et proposons de vraies alternatives. On nous dit essayons quand même… On nous dit le Rwanda sera exclu: mais quid de l’Ouganda, du Burundi? »

FARDC

Que cache cette volonté des Chefs d’Etats de l’EAC à déployer une force régionale à l’Est de la RDC et qui ne condamnent pas le Rwanda pour avoir violer l’intégrité territoriale d’un autre Etat membre ?

Il faut noter qu’en dehors des forces militaires de mission des Nations Unies, des FARDC, des milices qui pullulent à l’Est et des groupes terroristes ADF et M23, le déploiement d’une force régionale ne fera que compliquer la situation de commandement militaire sur le terrain, au risque d’enliser davantage les efforts des FARDC à rétablir la paix. Les Congolais sont tous unanime et apportent un soutien aux FARDC qui reste la seule force militaire capable de rétablir la paix et la sécurité si elle est bien appuyer par le gouvernement. Une autre force ne pourrait qu’apporter confusion ou assurer le Rwanda qu’aucune guerre aura lieu dans son territoire.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *