Drame de Matadi Kibala : le bilan revu à la baisse, Gentiny Ngobila annonce des mesures préventives drastiques

Drame de Matadi Kibala : le bilan revu à la baisse, Gentiny Ngobila annonce des mesures préventives drastiques

25 morts et 2 rescapés, tel est le bilan revu à la baisse du drame survenu hier dans la matinée à Matadi Kibala dans la province de Kinshasa. Annonce du gouverneur de la ville Gentiny Ngobila faite au cours du point de presse animé, ce jeudi 03 février, par le Ministre de la Communication et Médias, Monsieur Patrick Muyaya.

« Contrairement à ce que nous avons affirmé, aujourd’hui, avec tous les renseignements que nous avons reçus, le bilan fait état de 25 morts. Il s’agit de 4 personnes mortes sur la route Matadi et 4 devant un dépôt. Les autres sur le marché de Matadi-Kibala. Il y a eu 2 rescapés, ils sont sortis de l’hôpital », a annoncé le gouverneur Gentiny Ngobila.

Profitant de l’occasion, le Gouverneur de la ville de Kinshasa qui peine à faire respecter les décisions du Conseil des Ministres et certaines décisions sur les marchés de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a égrené quelques mesures arrêtées par le gouvernement provincial pour prévenir pareil drame. Il s’agit, d’après lui, de mesures drastiques suivantes :

  • La fermeture de tous les marchés pirates à Matadi-Kibala ;
  • La délocalisation des parkings avec interdiction de déchargement et ;
  • L’interdiction de délivrance des titres de propriété et d’autorisation de bâtir à Matadi-Kibala.

Signalons, par ailleurs que, dans tous Kinshasa, marché ou pas, la population s’évertue à vendre et exposer des marchandises à même le long des chaussées. Une situation que la Police Nationale peine à changer et qui rend très souvent là circulation routière difficile au point de créer des embouteillages et des accidents mortels dans la ville de Kinshasa.

Rappelons que la rupture, hier, d’un câble haute tension de la Société Nationale d’Électricité (SNEL) a fauché la vie à plusieurs compatriotes au marché de Matadi-Kibala, un des quartiers de la commune de Mont-Ngafula, à Kinshasa, causant ainsi 25 morts par électrocution.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *