Drame de Matadi Kibala:  » leur mort n’était-elle pas évitable ? » (Fridolin Cardinal Ambongo)

Drame de Matadi Kibala:  » leur mort n’était-elle pas évitable ? » (Fridolin Cardinal Ambongo)

Le drame survenu à Matadi Kibala reste encore frais dans la mémoire des kinois. Ce mercredi 9 février, le Cardinal Ambongo a dit une messe de requiem en mémoire des victimes à la paroisse Notre Dame du Rosaire dans le même quartier où est survenu cet événement tragique.

Avant de célébrer son homélie, le prélat catholique a commencé par rendre un hommage aux victimes sur le lieu du drame, accompagné de Monseigneur Donatien Nshole. Dans son sermon, l’archevêque de Kinshasa a soulevé une interrogation qui vaut son pesant d’or. Un questionnement qui tombe à point nommé alors que ni la justice et moins encore les politiques n’ont jusqu’alors établi les responsabilités pour tirer les conséquences qui s’imposent. Fridolin Cardinal Ambongo s’est posé la question de savoir si « leur mort n’était-elle pas évitable ». Une matière à réflexion.

Les victimes du drame du marché Matadi Kibala

Le Cardinal Ambongo a, en outre, salué la décision des autorités politico-administratives sur la fermeture du marché Matadi Kibala. Il les invite par ailleurs à faire autant pour d’autres marchés se situant à des lieux dangereux, en vue de protéger les populations.

Rappelons que le mercredi 2 février, 25 personnes ont trouvé la mort au marché de Matadi Kibala suite à la coupure d’un câble électrique de haute tension de la Société Nationale d’Électricité. La majorité des victimes est constituée des femmes vendeuses.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *