Félix Antoine Tshisekedi ne reculera pas face au Front Commun pour le Congo, les juges Noël Kilomba et Jean Ubulu ont mis leur carrière en berne.

Félix Antoine Tshisekedi ne reculera pas face au Front Commun pour le Congo, les juges Noël Kilomba et Jean Ubulu ont mis leur carrière en berne.

Dans une interview à battons rompu  accordé à la presse de la diaspora congolaise dans l’après-midi d’hier,  le président de la république démocratique du Congo n’attend pas reculer avec les reformes entamées à la Cour Constitutionnelle de la RDC malgré les contestations de son allié au pouvoir le FCC. Ces nominations qui traduisent pour lui une réforme de la justice ne peuvent pas constituer une raison de guerre entre lui (CACH) et son allié du Front Commun pour le Congo.

Les nominations controversées à la Cour de Cassation des juges constitutionnels Jean Ubulu et Noël Kilomba laisseront tâche d’huile à la présidence de Félix Tshisekedi. Cependant, le président de la république démocratique du Congo n’attend pas prendre du recul par rapport à ce qu’il qualifie lui-même des réformes de la justice. Le magistrat suprême de la RDC ne faiblit pas, pour lui ces deux juges ont mis en berne leurs carrières à travers cet acte de refus de leurs nominations à la Cassation.

« J’ai du mal à imaginer que des réformes opérées dans le secteur de la justice soient assimilées à un casus belli (…) Le sort des deux juges est scellé dans la mesure où ils n’ont pas exercé leur recours dans les normes. En refusant d’accepter leurs nouveaux postes, ils ont mis leur carrière en berne », a déclaré Félix Tshisekedi.

Est-ce la raison qui a poussé le Front Commun pour le Congo à remettre à l’ordre du jour au parlement le débat sur les très controversées propositions de loi Minaku-Sakata ? Rappelons que ces propositions de loi n’avaient pas rencontré l’assentiment du peuple et les manifestations qui s’en étaient suivies, avaient causé des pertes en vie humaines.

Jean Ubulu Pungu et Noël Kilomba Ngozimala, deux juges pro FCC,  à la Cour Constitutionnelle avait contesté leurs nominations à la Cour de Cassation allant jusqu’à boycotté la cérémonie de prestation de serment devant le Chef de l’État congolais. Jean Ubulu et Noël Kilomba resterons célèbres pour leurs jugements iniques rendus lors des contentieux électoraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *