Insécurité en RDC: le MLC Didier Konzoli appelle les populations de l’Equateur à doubler de vigilance !

Insécurité en RDC: le MLC Didier Konzoli appelle les populations de l’Equateur à doubler de vigilance !

Depuis plus d’une semaine, les informations en provenance de l’ambassade de la RDC en République Centrafricaine et du Directeur Provincial de l’Agence Nationale de Renseignements du Sud-Ubangi font état d’une situation sécuritaire critique le long des frontières entre la RDC et la RCA. À en croire ces autorités, les forces rwandaises de RDF venues prêter main forte à la Mission Onusienne en RCA s’amasse le long de nos frontières avec intention manifeste d’infiltrer la République Démocratique du Congo.

Face à cette situation inquiétante, Didier Konzoli, cadre du Mouvement de Libération du Congo et fils de Mobayi Mbongo l’une des cités congolaises frontalières avec la RCA, appelle ses frères et sœurs de l’Equateur à la vigilance.

En effet, dans une vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, Didier Konzoli, ancien candidat MLC à la députation nationale à Kinshasa-Funa, appelle ses compatriotes à doubler de vigilance.

 » Je m’adresse à tout nos frères de l’Equateur. Ngombe, Mbuza, Ngbaka, Ngbandi, Mongo, Libinza… je vous demande d’être vigilant. C’est un appel à la vigilance que je lance vers vous. Nous sommes des peuples pacifiques, nous aimons la paix , nous sommes hospitaliers, nous n’avons pas la culture de la haine. Les services de l’Etat existent mais soyons plus vigilants nous même face aux folles aventures que le Rwanda veut imposer dans notre pays et particulièrement dans notre province de l’Equateur », a-t-il déclaré avant de poursuivre

 » Mbunza, Ngbaka, Ngbandi, Mongo, Libinza ouvrons nos yeux. Ceux qui viendront avec les intentions de commettre du désordre, la force que vous avez, nous le savons, c’est pour imposer la paix. »

Pour ce fils de l’Equateur, ses frères paysans, cultivateurs, et pécheurs se suffisent à eux-mêmes et le peu qu’ils font pour exploiter leurs terres et forêts est suffisant pour l’instant. Que les terres et forêts de l’Equateur sont à garder pour des futurs projets de développement de la contrée.

 » Nous n’avons pas besoin que quelqu’un viennent nous montrer comment cultiver nos terres à l’Equateur. Nous n’avons pas besoin que quelqu’un vienne nous apprendre à faire l’élevage de bovin, et d’autres bêtes, ni nous apprendre à faire la pêche. Avec le peu que nous avons, ça nous suffit. Nos terres et nos forêts sont encore vierge et inexploitées. Nous avons nous-mêmes des projets sur ça . Nous n’avons pas que des gens viennent de loin pour nous apprendre. Ouvrons nos yeux pour que personne ne vienne semer le désordre et la désolation sur nos terres. Nos terres nous appartiennent. Celui qui viendra avec du désordre, nous devons l’arrêter et le remettre entre les mains des autorités compétentes et les renvoyer d’où ils viennent. Tout les villages et villageois le long de nos frontières avec la république centrafricaine, soyons vigilants. »

Rappelons que depuis le 23 septembre une note de l’ambassadeur Congolais en République Centrafricaine fait Etat d’un déploiement suspect des troupes rwandaises en RCA le long des localités et villages frontaliers de la République Démocratique du Congo. L’ambassadeur Congolais accrédité en RCA s’interrogeait si le Rwanda veut encercler la RDC à partir de la RCA. Une inquiétude partagée par le Directeur Provincial de l’Agence National des Renseignements qui a sollicité du Gouverneur du Sud-Ubangi des patrouilles mixtes PNR-ANR-DGM dans l’île de singes dans le territoire de Libenge, non loin de la frontière entre la République Centrafricaine et le Congo-Brazza.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *