Intervention des troupes rwandaises aux côtés des terroristes du M23 : un groupe d’experts de l’ONU lève le voile après le doute semer par la MONUSCO

Intervention des troupes rwandaises aux côtés des terroristes du M23 : un groupe d’experts de l’ONU lève le voile après le doute semer par la MONUSCO

Ce n’était qu’un secret de polichinelle, l’intervention et le soutien de l’armée rwandaise de Paul Kagame aux terroristes du M23 dans le sol Congolais est à nouveau au cœur de l’actualité mondiale. Un groupe d’experts des Nations Unies a déclaré détenir des preuves solides (images, vidéos, etc …) de la présence et du soutien de Kigali aux forces terroristes du M23 en République Démocratique du Congo, révèle l’agence de presse londonienne Reuters ce jeudi.

À en croire ce rapport confidentiel des experts des Nations Unies, les troupes rwandaises ont mené des opérations militaires dans l’Est de la République Démocratique du Congo entre Novembre 2021 et Juillet 2022.

« Le Groupe (…) a recueilli des preuves solides de la présence et des opérations militaires menées par des membres des Forces rwandaises de défense (RDF) dans le territoire de Rutshuru », indique le rapport.

Une thèse qui corrobore les affirmations du Gouvernement Militaire du Nord-Kivu à travers le gouvernement de la République Démocratique du Congo. Dans ce rapport confidentiel, le groupe d’experts des Nations Unies détaille des preuves, notamment des photos de soldats rwandais dans un camp du M23, des images de drones montrant des colonnes de centaines si pas des milliers de soldats traversant les frontières du Rwanda pour la RDC, des photos et des vidéos des terroristes du M23 avec des équipements militaires de l’armée rwandaise. Ce rapport qui enfonce Kigali, révèle également que les terroristes du « …M23 et les troupes rwandaises ont attaqué conjointement le camp de l’armée congolaise à Rumangabo en Mai. » et de poursuivre que « lorsque le M23 a pris contrôle de la ville frontalière stratégique de Bunagana en Juin, des soldats rwandais étaient présents ou avaient fourni du matériel aux rebelles. »

Rappelons qu’en Juin dernier, alors que le Gouvernement de la République Démocratique du Congo accusait Kigali de soutenir ouvertement les terroristes du M23, la représente de la MONUSCO, Bintou Keita semait le doute sur une éventuelle intervention rwandaise aux côtés de M23. Des accusations qui ont été réfuté par Kigali, qui accusait à son tour le gouvernement Congolais de soutenir les rebelles du FDLR.

Réagissant à ce révélations des experts des Nations Unies, pour Patrick Muyaya Katembwe, porte parole du gouvernement Congolais, la vérité vient enfin de triompher qu’il est temps de tirer les conclusions sur l’ingérence rwandaise afin de ramener une paix durable en RDC.

 » La vérité finit toujours par triompher. Nous nous réjouissons des conclusions du travail du groupe d’experts des Nations Unies. Nous espérons que les conclusions seront vite tirées pour mettre fin à l’ingérence du Rwanda et ramener une paix durable », a déclaré Patrick Muyaya.

Signalons que ces révélations du rapport confidentiel des experts des Nations Unies font surface alors que les populations de l’Est de la République Démocratique du Congo ont manifesté leur ras-le-bol sur la présence onusienne en RDC. Des manifestations qui ont opposé les civils aux casque bleu de la MONUSCO avec un lourd bilan de 36 morts et 170 blessés dont 4 casque bleu. Tout ceci à quelques jours du balaie diplomatique africain du Secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken, qui est signalé à Kinshasa et à Kigali.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *