Kasaï Central : Marie Kyet Mutinga lance la session de formation en leadership féminin et entreprenariat pour les femmes du PDG

Kasaï Central : Marie Kyet Mutinga lance la session de formation en leadership féminin et entreprenariat pour les femmes du PDG

La 2ème Vice-présidente nationale en charge de la mobilisation et présidente de la ligue des femmes du Parti des Démocrates pour la bonne Gouvernance (PDG), Mme Marie Kyet Mutinga a procédé jeudi 18 août 2022, au Kasaï Central, à l’ouverture de deux sessions de formation en leadership féminin en milieu professionnel et sur l’entreprenariat. Trois jours de formation organisé à l’intention des femmes cadres et militantes du PDG de la ville de Kananga dans la perspective de rendre autonome toutes ces femmes sur le plan politique, économique et social.

Dans son mot d’accueil, le Président interfédéral du Parti des Démocrates pour la bonne Gouvernance, M. Kanu Tshibuyi Trésor, a fait savoir que ce programme de formation avait pour objectif d’accroître le niveau d’instruction des femmes membres du parti, combattre l’analphabétisme, l’illettrisme des femmes congolaises, œuvrer pour le changement des mentalités et des comportements concernant les normes sociales dégradantes ainsi que renforcer le pouvoir économique des femmes congolaises. Il a également émis le vœu de voir la continuité de ce projet dans certains territoires du Kasaï Central et autres provinces de la RDC.

Prenant la parole à son tour, la vice-présidente nationale en charge de la mobilisation du PDG, Mme Marie Kyet Mutinga, a clarifié les objectifs poursuivis dans cette formation. Cette formation contribuera, selon elle, à la promotion de l’autonomisation des femmes et à la réduction des inégalités du genre au grand Kasaï.

Pour Mme Marie Kyet Mutinga, la femme doit être formée pour conquérir la place qui lui revient dans les instances de prise des décisions. Le manque de formation et d’information est un handicap qui explique la faible participation de la femme à la vie publique et qui conditionne toute une perspective de changement des mentalités face à la dépendance économique des femmes au Kasaï-Central.

« Il est de notre intérêt d’avoir confiance en nous et de penser à nous-mêmes, car l’environnement international, régional et national nous est favorable tant sur le plan juridique, politique et économique », a déclaré la vice-présidente nationale du PDG.

Dans le domaine entrepreneurial, Mme Marie Kyet Mutinga a martelé sur le fait que les femmes constituent aujourd’hui l’un des nouveaux leviers de la croissance économique. Sur ce, elle a invité les femmes volontaires à mener des actions visant à briser les stéréotypes et les tabous à tous les niveaux afin de promouvoir un véritable changement vers une société où la femme aura toute sa place.

Le PDG soutien la vision du chef de l’Etat…

Au niveau national, Marie Kyet Mutinga a rassuré les femmes que les stratégies du développement de l’autonomisation de la femme sont bel et bien présentes et visibles à travers la matérialisation de la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, qui dans son document de politique générale exprime une grande volonté de reconnaître et d’accroitre le rôle de la femme Congolaise en tant qu’actrice du développement.

« C’est ainsi que lors de la composition de son gouvernement, le Président de la République a réaffirmé sa volonté de redonner aux femmes, la place qui leur revient dans le processus de prise des décisions et de développement par la nomination de 27% des femmes au gouvernement et surtout à des postes clés, jadis réservés aux hommes », a fait savoir Mme Marie Kyet Mutinga.

À cet effet, la vice-présidente nationale du Parti des Démocrates pour la bonne Gouvernance a invité toutes les mamans et jeunes filles du parti à soutenir la vision du Chef de l’Etat Congolais, Félix-Antoine Tshisekedi.

Rappelons que cette cérémonie du lancement de programme de formation avait connu la présence des représentants de la Ministre provinciale du Genre, Famille et Enfant, du maire de la ville de Kananga ainsi que des organisations de la société civile.

Grâce Ngyke Kangundu/ acofepenews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *