Kinshasa : l’importance et l’impact de l’entrepreneuriat féminin au cœur des échanges entre Marie Kyet Mutinga et les femmes de l’AFV

Kinshasa : l’importance et l’impact de l’entrepreneuriat féminin au cœur des échanges entre Marie Kyet Mutinga et les femmes de l’AFV

La Présidente du Conseil d’Administration du Collectif des Organisations de la Société Civile sur la Santé, l’Éducation et l’Agriculture (COSCES en sigle), l’honorable Marie Kyet Mutinga a eu un échange fructueux avec les femmes entrepreneures de l’ONG Action Femme de Valeur (AFV). Cet échange a eu lieu au site de Lingundu dans la commune de la N’sele.

Au cours de cette activité à deux volets d’intervention, l’élue de la N’sele, Madame Marie Kyet Mutinga a démontré aux femmes présentes , l’importance et l’impact de l’entrepreneuriat féminin dans aussi bien dans la prise en charge des ménages que dans l’économie de la ville province de Kinshasa.

« Vous lancez dans l’entrepreneuriat doit impacter la vie sociale et économique des Congolais », a lancé Marie Kyet Mutinga lors de sa prise de parole.

De son côté, la Secrétaire Exécutive Nationale de COSCES, Madame Grâce Ngyke, a exposé sur le qualité d’un vrai leadership féminin.

Dans le deuxième volet de l’activité, la Coordonnatrice Nationale de l’ONG « Action Femme de Valeur », Mme Fifi Kandolo, a remercié la Présidente du Conseil d’Administration de COSCES pour avoir partagé son expérience professionnelle avec les autres femmes de la société civile. Pour Mme Fifi Kandolo, le témoignage du parcours de Mme Marie Kyet Mutinga, de la société civile à la classe politique, reste une source de motivation pour les femmes leaders ambitieuses de percer dans l’excellence.

Pour clôre ce moment de partage, la députée provinciale Marie Kyet Mutinga a invité les femmes de AFV à entreprendre en commençant même tout petit et mettre Dieu au centre de tout.

Notons que COSCES, en tant que collectif des ONG, a pour objectif d’appuyer les communautés à devenir des agents actifs du développement dans leur milieu, à promouvoir et défendre les droits de la femme et de l’enfant ; à promouvoir l’accès de la population au service de la santé et d’éducation de qualité.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *