« L’agriculture d’abord », le comité national de l’agriculture familiale a marché et lancé un message fort à Félix Tshisekedi ce jeudi 1er octobre à Kinshasa.

« L’agriculture d’abord », le comité national de l’agriculture familiale a marché et lancé un message fort à Félix Tshisekedi ce jeudi 1er octobre à Kinshasa.

Des politiques ne cessent de chanter l’agriculture priorité des priorités en république démocratique du Congo, pays doté de plus de 80 millions d’hectares des terres arables dont seul 10% sont exploités selon l’Institut National des Statistiques. Depuis son dernier discours d’État de la nation où il promettait de faire de l’agriculture congolaise la priorité des priorités, les actes et le budget du gouvernement congolais sont restés loin de cette réalité que prônait Félix Antoine Tshisekedi devant la représentation du peuple.

Ils ont été nombreux ce matin à répondre à l’appel du comité national pour l’agriculture familiale. Partie de la gare centrale de Kinshasa la marche du Comité National pour la Promotion de l’Agriculture Familiale a pris fin devant le palais de la Nation en passant par Batetela. Cette marche a été organisée pour le soutien de l’agriculture familiale. Des associations de promotion des activités agricoles accompagnées de plusieurs produits de leur travail sont allées au cabinet du chef de l’État pour lui rappeler son discours de faire de l’agriculture la priorité des priorités. Ils ont déposé un mémo à l’intention de Félix Antoine Tshisekedi au palais de la nation.

Ces associations pour la promotion de l’agriculture familiale congolaise n’étaient pas allées au cabinet du chef de l’État les mains vides. Un lot important des produits de leur travail agricole ont été offert à Félix Antoine Tshisekedi le chantre du « peuple d’abord » et de l’agriculture priorité des priorités.

L’on pouvait lire sur les affiches « l’agriculture d’abord », « le respect des accords de Maputo« , « l’état de droit c’est aussi l’arrestation de ceux qui ont mis à terre l’agriculture en RDC« , « l’agriculture pour mettre fin à la famine » comme pour rappeler au fils d’Etienne Tshisekedi de joindre les actes à son slogan sur l’agriculture. Organisée par le comité national de promotion de l’agriculture familiale plusieurs associations ont pris part à cette marche notamment : la Fondation KIBASSA MALIBA, CONAPAC, COPACO, COPACO-PRP et l’Asbl KINSHASA MON VILLAGE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *