Procès 100 jours : le tribunal accorde une liberté provisoire au libanais Samih Jammal

Procès 100 jours : le tribunal accorde une liberté provisoire au libanais Samih Jammal

Écroué depuis 2020, le coaccusé de Vital Kamerhe, Samih Jammal a obtenu une liberté provisoire assortie de plusieurs conditions pour lui permettre de se faire soigner.

C’est depuis hier Mercredi 11 Mai que le tribunal a accordé cette liberté provisoire à l’homme d’affaires d’origine libanaise. Samih Jammal.

Rappelons que le Directeur Général de la Société Samibo, Samih Jammal, condamné au premier degré à 20 ans des travaux forcés dans le procès 100 jours, avait introduit une demande en liberté provisoire à la Cour de Cassation le mercredi 8 décembre 2021. Cette demande intervenait au moment où son coaccusé et ancien Directeur de Cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe, avait bénéficié d’une liberté provisoire.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *