RDC- CENI :  » Place à présent au travail ! » (Dénis Kadima)

RDC- CENI :  » Place à présent au travail ! » (Dénis Kadima)

Nous le disions dans notre livraison d’hier, qu’après la prestation de serment de trois derniers membre de la composition de la plénière de la CENI, l’équipe Denis Kadima affichera complet pour affronter l’organisation des élections de 2023 en république démocratique du Congo. Chose faite ce jeudi 13 janvier, les trois derniers membres issus de l’opposition politique : Didi Manara, Agée Matembo et Jean Ilongo ont prêté serment devant les juges de la Cour Constitutionnelle conformément aux prescrits de la loi.

Aussitôt après cette prestation de serment, les trois nouveaux ont été présentés aux agents et staff de la CENI dans la salle Abbé Appolinaire Malu Malu au siège de cette institution d’appui à la démocratie. Une occasion pour Denis Kadima, président de cette institution, d’inviter son équipe au travail.

« Place à présent au travail ! » a lancé Dénis Kadima à son équipe.

Le président de la CENI, tout en souhaitant la bienvenue aux nouveaux venus, il a également profité de cette occasion pour leur brosser brièvement ce qui a déjà été fait comme travail depuis la prestation de serment de la première équipe.

« Nous sommes maintenant au grand complet et devons désormais nous mettre au travail. Nous avons déjà posé les jalons pour avancer dans nos travaux. Nous avons eu un séminaire d’imprégnation durant lequel beaucoup de choses ont été réalisées notamment la feuille de route. Dès la semaine prochaine, nous allons organiser une autre activité sur la planification stratégique. Les fondamentaux se mettent en place, ce qui nous restait, c’était justement ce complément et il y a aussi un problème de ressources. Nous avons entrepris des contacts avec les autorités gouvernementales, le Premier Ministre et un certain nombre de ministères, ils ont été réceptifs et attendons leurs réactions », a souligné Denis Kadima devant cette assemblée.

Le Président de la CENI a, par ailleurs, relevé le fait que la CENI est financée par l’État Congolais et ses partenaires multilatéraux pour exécuter ses missions. « La Ceni est une institution qui vit de la dotation gouvernementale. En espérant qu’ils vont réagir assez vite pour nous permettre de réaliser une série d’activités. À commencer par les élections de gouverneurs et vice-gouverneurs ainsi que d’autres actions notamment l’inscription des électeurs et autres pour avancer dans ce processus électoral. Nous avons fait notre part, plus de raison de tergiverser, nous devrons nous mettre au travail ».

La plénière de la CENI affiche donc complet, avec un Secrétariat Exécutif National renouvelé dont les deux membres récemment nommés, Thotho Totokani Mabiku et Marie-Josée Kapinga Bondo, ont pris part à cette cérémonie.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *