RDC- Environnement : le « Pays solutions » abritera la 23e session de la Commission des Forêts et de la Faune Sauvage d’Afrique (Officiel)

RDC- Environnement : le « Pays solutions » abritera la 23e session de la Commission des Forêts et de la Faune Sauvage d’Afrique (Officiel)

Le « pays solution » aux problèmes climatiques dans le Monde abritera au mois d’Août de cette année, la 23ème session de la Commission des Forêts et de la Faune Sauvage d’Afrique (CFFSA) créée par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). C’est ce qui ressort de l’entretien qu’a accordé, ce mercredi 29 Juin, la Vice-première Ministre, Ministre de l’Environement et Développement Durable, Madame Ève Bazaiba Masudi à Monsieur Helder Muteia, Coordonateur du Bureau sous régional de la FAO pour l’Afrique Centrale.

Notons que pour cette année, « l’accent est mis sur les enjeux liés à la gestion du Bassin du Congo et à la collaboration de l’Afrique en général pour la gestion globale des enjeux liés à la faune.

Il sied par ailleurs de signaler que lors de cette 23ème session de la CFFSA qui se tiendra en RDC, Monsieur Helder Muteia, conte ténu de la réaction positive de Madame Bazaiba, a souhaité que les sujets liés à l’élevage, au développement agricole, à l’eau et à l’énergie soient inscrits à l’agenda.

Cette réunion statutaire se tient chaque deux ans dans le but de faire le point sur des sujets liés à la gestion forestière et de la faune sauvage en Afrique. Cette 23è session, se tiendra en août, après la 22ème qui a eu lieu du 9 au 13 Mars 2020 à Skukuza-Mumalanga en Afrique du Sud. La Commission des Forêts et de la Faune Sauvage d’Afrique, CFFSA en sigle est créée depuis 1959 par la Conférence de la FAO. Elle est chargée d’émettre des avis sur l’élaboration des politiques de gestion des forêts et de la faune sauvage, d’en surveiller et coordonner la mise en œuvre sur le plan régional. La CFFSA a aussi pour mandat de partager les informations et , d’une manière générale, d’émettre, par l’intermédiaire d’organes subsidiaires spéciaux, des avis sur les pratiques et mesures adaptées à la résolution des problèmes techniques, et de formuler toutes recommandations utiles dans les domaines précités.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *