RDC: Félix Antoine Tshisekedi fait libérer deux professeurs arrêtés pour soupçons de complicité aux miliciens FPIC

RDC: Félix Antoine Tshisekedi fait libérer deux professeurs arrêtés pour soupçons de complicité aux miliciens FPIC

Ils n’auront passé que 4 jours derrière les barreaux, le professeur Bungishabaku Katho et son collègue Kavarios Arrêtés le 5 janvier dernier par l’auditorat militaire de Bunia, les deux universitaires ont été relâché hier dimanche sur instruction du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi a fait savoir Tomy Tambwe, le Coordonnateur du Programme de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS), lors d’un point de presse tenu le dimanche dernier à Bunia.

“La libération de ces deux notables a été décidée par le Chef de l’État Félix Tshisekedi pour préserver la paix et la réussite du programme de désarmement, démobilisation reconstruction sociale”.

Membre de la communauté Bira dans le territoire d’Irumu, les professeurs Bungishabaku Katho et Ndudanga Kavarios était soupçonnés d’être en conivence avec la milice du Front Patriotique et Integrationniste du Congo, FPIC en sigle. Cette milice est très active dans le territoire d’Irumu. Les deux enseignants étaient cités comme Co-fondateur de la milice FPIC par un renseignant à l’auditorat militaire de Bunia. Leur arrestation avait suscité des remous au sein de la communauté Bira dont ils sont membres.

L’opinion se demande se demande pourquoi le Président de la République empiète sur une enquête judiciaire alors que la Justice se veut indépendante et que le retour de la paix, la sécurité est une priorité nationale ? La neutralisation des groupes armés actif à l’Est de la RDC passe par l’amputation des leaders de ces mouvements et l’asphyxie en logistique de leurs différentes bases.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *