RDC: l’Assemblée Nationale déchoit le ministre de l’économie Jean-Marie Kalumba Yuma

RDC: l’Assemblée Nationale déchoit le ministre de l’économie Jean-Marie Kalumba Yuma

Une première en République Démocratique du Congo depuis l’avènement de la démocratie, la majorité de l’Union Sacrée de Félix-Antoine Tshisekedi déchoit un Ministre en fonction. Il y’a quelques jours on y croyait pas, le sort du ministre de l’économie vient d’être scellé à l’Assemblée Nationale. 277 députés nationaux ont voté pour la motion de défiance contre le ministre Jean-Marie Kalumba Yuma sur le 368 votants.

Ce mercredi 30 mars aura non seulement été un mercredi marathon à l’Assemblée Nationale de la RDC, mais aussi et surtout sera retenu comme un mercredi historique dans les annales de la démocratie en RDC. Après l’audition du VPM de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières Aselo, la chambre haute de la RDC a examiné et voté sur la motion de défiance contre, le désormais ex patron de l’économie nationale Jean-Marie Kalumba Yuma. Au bout du décompte de vote, sur les 368 députés nationaux qui ont pris part au vote, 277 ont voté pour la motion, 79 contre et 12 abstentions.

Rappelons qu’une motion de défiance pesait sur la tête de Jean-Marie Kalumba Yuma. Les élus nationaux reprochaient à ces derniers plusieurs griefs dont la montée vertigineuse des prix des biens et services sur le marché. Dans plusieurs provinces du pays, les biens de première nécessité sont continuellement en hausse. À Kinshasa, la capitale, par exemple, les prix denrées alimentaires sont en hausse. Le sac de braise qui se négociait à 23.000 CDF (soit 11,5 USD) est passé présentement à 32.000 CDF (16USD); le bidon d’huile de palme de 25 litres qui coûtait 45.000 CDF (22.5 USD) revient actuellement à 52.000 CDF sur le marché. Le sac de cossette de manioc a connu une augmentation presque du double de son prix, passant de 70.000 CDF à 120.000 CDF. La rame de mpiodi 20+ (ndlr chinchards) est passé de 25.5 USD à 27 USD au marché de Gambela.

Selon l’auteur de la motion, le député national Crispin Mbindule, cette hausse vertigineuse des prix des biens et services frôle le 50% dans certaines régions du pays alors que le taux de change du dollar américain demeure stable.

Il est reproché également au ministre de l’économie nationale, l’opacité dans la gestion de près de 6 millions de dollars américains du gouvernement pour l’achat des mpiodi en Namibie. Une opération qui devrait permettre à l’État de maîtriser le prix sur le marché.

Signalons par ailleurs que l’examen de la motion de défiance a, tout d’abord, été heurtée par la lettre du ministre de l’Economie qui avait saisi le président de l’Assemblée Nationale et la Cour de Cassation pour dénoncer un faux en écriture.

Soutenant la démarche du ministre, le député Maisha a, par motion préjudicielle, solliciter un sursis de l’examen de la motion de défiance en attendant le prononcé de la Cour de Cassation.

Déterminée à en finir avec le ministre Jean-Marie Kalumba, l’Assemblée plénière a rejeté cette motion préjudicielle et a procédé à l’examen de la motion de défiance.

De son côté, le député Crispin Mbindule, porteur de la motion a exigé la déchéance du ministre Kalumba à qui il reprochait notamment la hausse des prix des biens et services sur le marché.

Le ministre de l’Économie a justifié la hausse de prix sur le marché notamment par la crise en Ukraine. Arguments non convaincants pour les députés qui ont voté pour la motion.

Au regard de l’article 147 de la Constitution, le ministre Jean-Marie Kalumba est donc déchu et doit présenter sa démissionner dans les 24 heures.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *