Répression de la marche de l’opposition :  » Gentiny Ngobila a failli et desservi l’image du Chef de l’État » (Madame Ndombe Sita)

Répression de la marche de l’opposition :  » Gentiny Ngobila a failli et desservi l’image du Chef de l’État » (Madame Ndombe Sita)

La répression de la marche de l’opposition de ce samedi 20 Mai fait couler encre et salive. Des tirs à balles réelles, gaz lacrymogènes, affrontements entre différents militants et les forces de l’ordre, voire des enfants mineurs tabassés par les agents de la police, ont fait, 12 blessés dont 9 policiers et 3 manifestants, 14 arrestations et plusieurs interpellations, selon un bilan provisoire dressé par les autorités de la police nationale. Ces incidents, qui ont émaillé la marche de l’opposition, n’ont pas laissé indifférente Madame Ndombe Sita.

Dans un entretien avec canalkin.com, la présidente de l’association des femmes de Kinshasa, fustige le comportement irresponsable du gouverneur de la ville de Kinshasa qui a desservi la cause du Chef de l’État, terni l’image du régime et la cause de l’Union Sacrée.

« L’autorité urbaine n’aurait pas dû prendre acte de 3 marches simultanés avec des risques de confrontation et d’affrontements entre les différents militants. Gentiny Ngobila a failli dans sa mission de protéger les manifestants, de faire preuve de la bonne Gouvernance. Il a failli dans la protection de la bonne image du Chef de l’État et de son régime. » a déclaré Madame Ndombe Sita.

avant de poursuivre

« Je soutiens l’initiative du gouvernement de la république à travers le ministre des droits humains d’exiger des enquêtes sur les policiers qui se sont mal comportés avec la population. C’est inhumain qu’un petit garçon de moins d’une dizaine d’années soit traité par des agents de l’ordre tel que nous avons vu dans les vidéos de la marche. Nos policiers doivent connaître les droits de l’enfant, le respecter et le faire respecter. C’est regrettable que des policiers méconnaissent les droits de l’enfant…. »

 

Tout en saluant l’arrestation des policiers qui ont mal traité un enfant mineur, Madame Ndombe Sita appelle les autorités urbaine à faire connaître à nos agents de l’ordre les différents textes de droit pour la protection des civils et surtout des femmes et des enfants.

« Je salue par ailleurs l’arrestation de ces 3 policiers par le gouvernement et l’initiative responsable du Vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur, Peter Kazadi qui a rendu visite à cet enfant mineur. Je sollicite du vice-premier ministre Peter Kazadi qu’un accent particulier soit mis sur les droits de la femme et des enfants dans le processus de la formation de nos policiers. « 

Pour Madame Ndombe Sita, que cette marche ait viré en une répression sanglante, « …seul le Gouverneur de la ville de Kinshasa, qui, par son comportement irresponsable, a autorisé 3 marches est la cause ainsi que la police nationale. Gentiny Ngobila doit tirer les conséquences de son irresponsabilité. »

Rappelons que le samedi dernier, à l’appel de 4 leaders de l’opposition politique, un millier des Congolais sont sortis dans les rues de Kinshasa pour manifester contre la vie cher, l’insécurité à l’Est du pays et contre le processus électoral mis en place par Denis Kadima.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *