UDPS: les secrétaires nationaux prennent acte de la démission annoncée de Jean-Marc Kabund et le désavouent (Déclaration)

UDPS: les secrétaires nationaux prennent acte de la démission annoncée de Jean-Marc Kabund et le désavouent (Déclaration)

L’annonce fracassante de sa démission depuis le vendredi dernier ne cesse d’alimenter, au-delà de tensions politiques internes, la presse ces derniers jours. Il s’observe une fracture au sein de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, le parti cher à Étienne Tshisekedi de triste mémoire. Dans la presse cependant le président intérimaire de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, de plus en plus isolé, est poussé à l’exécution de sa démission annoncée sur son compte Twitter.

Réuni au siège du parti à la 10ème rue Limete cet après-midi, les Secrétaires Nationaux du parti de Félix Antoine Tshisekedi ont pris acte de la démission annoncée de Jean-Marc Kabund et le désavoue dans une déclaration faite après un désordre indicible et une intervention musclée de la police qui a tiré des gaz lacrymogènes.

 » Prenons acte de la démission unilatérale de Monsieur Jean-Marc Kabund (sans consulter ni le chef de l’Etat ni le Parti) à la 1ère Vice-présidence de l’Assemblée Nationale, cela constituant un manque de respect et/ou un chantage à l’endroit de la Haute Autorité de Référence du Parti. Pour ce motif, nous condamnons cette attitude et le désavouons. Par conséquent, lui retirons toute confiance. Demandons à nos députés nationaux et provinciaux ainsi qu’à toute la base de l’UDPS d’en tirer toutes les conséquences de droit et politique« 

Lâché les Secrétaires Nationaux du parti qu’il assume l’intérim, Jean-Marc Kabund qui n’a pas cessé de multiplier des erreurs politiques à l’endroit non seulement du Chef de l’État, des Caciques de son parti et des Grands leaders politiques de la république démocratique du Congo, n’a plus qu’à déposer sa démission pour éviter une humiliation dans la chambre haute du parlement.

Signalons, par ailleurs que dans leur déclaration, les Secrétaires Nationaux de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, ont réitéré leur soutien au Président de la république, Félix-Antoine Tshisekedi et aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo, particulièrement à l’unité de la Garde Républicaine, à la Police et aux services de sécurité. Ils ont également invité ces derniers différents services à un travail harmonieux pour assurer la sécurité et la paix dans l’ensemble du territoire national.

Il sied de signaler que les secrétaires nationaux de l’UDPS qui ont ténu cette réunion 24h avant celle convoqué par le Secrétaire Général du parti Augustin Kabuya, ont été dispersé par la Police commis à la garde du siège de l’UDPS et empêcher de lire leur déclaration. La Police a même tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les militants.

Alain St. Bwembia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *