Zo Kwe Zo naît avec un fort partenariat avec la Ligue des Partenaires pour le Changement de Laurent Batumona.

Zo Kwe Zo naît avec un fort partenariat avec la Ligue des Partenaires pour le Changement de Laurent Batumona.

Sortie officielle hier samedi à Debonhomme Kinshasa d’une grande association culturelle et philanthropique Zo Kwe Zo en langue ngbandi de la province du Maréchal Mobutu. Zo Kwe Zo- Tout humain vaut-  est né de la volonté de sa Majesté Fify Osambia d’imprimer un changement dans le cœur des filles et fils non seulement du Nord-Ubangi mais de toute la république démocratique du Congo pour soutenir l’élan du changement qu’imprime Félix Tshisekedi.

Évoquant les origines de cette volonté de naissance de ZKZ dans son mot de circonstance, l’honorable Fify Osambia, Cheffe Coutumière du groupement Lite et vice-présidente provinciale de l’ANATC entendez par là l’Alliance Nationale des Autorités Traditionnelles du Congo, a déclaré :  » L’expression Zo Kwe Zo tire ses racines d’une riche et profonde philosophie sociale et culturelle du peuple Ngbandi qui intègre la dignité de l’être humain dans l’évolution du monde dans toutes ses dimensions. L’usité de cette expression estime que dans l’échiquier de toute société ou civilisation, chaque être humain a sa raison d’être et doit avant tout être respecté comme tel avec ses structures mentales et physiques qui lui sont naturelles et propres peu importe son rang social, sa race, son ethnie, ses croyances, son sexe, son niveau d’instruction… bref, seule, sa dignité humaine suffit. » Une pensée qui va en ligne droite avec l’expression de la dignité de l’homme chère au Maréchal Mobutu.

L’honorable Laurent Batumona lors de la sortie officielle de l’asbl Zo Kwè Zo

S’inscrivant dans un cadre hautement philanthropique qui veut voir s’accomplir l’ère du changement que souffle le président Félix Antoine Tshisekedi, sa Majesté Fify Osambia a martelé :  » Comme vous le sous-entendez, Zo Kwe Zo signifie : Chaque humain vaut, moto nioso aza moto, muntu wonso udji muntu, mutu nionso kele mutu, muntu yote ni muntu. Comprenez que par l’option de cette dénomination, ZKZ asbl s’inscrit dans un champ essentiellement philanthropique. En poursuivant la réalisation de ses objectifs et idéaux statutaires et réglementaires, ZKZ asbl exalte les valeurs, les droits et devoirs indélébiles et inaliénables à la dignité humaine tels que consacrés par la charte de déclaration universelle des droits de l’homme et la constitution de notre pays. »

C’est dans cette optique que ZKZ soutient les institutions de la république avec à sa tête le président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi en signant un partenariat solide avec la Ligue des Partenaires pour le Changement de l’honorable Laurent Batumona.

 » C’est à ce titre et dans cet esprit conceptuel, que manifestement ZKZ asbl, dans sa profonde vision qui veut que ça soit « l’homme qui serve humainement l’homme », a accepté de cheminer côte à côte avec la Ligue des Partenaires du Changement qui, elle aussi, conjugue harmonieusement dans ses objectifs, l’avenir de notre mère Patrie la RDC dans le sens même de la diversité des actions dans l’unité patriotique et la cohésion nationale pourvu que la Nation et le Peuple Congolais en soient les véritables bénéficiaires. En signant ce protocole, ZKZ asbl estime au mieux que les deux parties en cause s’engagent au strict respect des textes régissant ledit partenariat et de son côté ; ZKZ réitère, dans un sens, son adhésion à la droite ligne républicaine par son soutien aux institutions de la République porteuses d’un pacte social  et dans l’autre sens, ZKZ asbl reste le fil conducteur de la véritable exécution visible des désidératas du peuple. « 

Présent à cette cérémonie, Laurent Batumona, le numéro un de la Ligue des Partenaires pour le Changement -LPC- s’est dit heureux d’avoir à ses côtés un partenaire efficace pour le changement intégral de l’homme congolais que prône le président Félix Antoine Tshisekedi. La LPC de Laurent Batumona s’agrandit et gagne en force un partenaire et non pas le moindre pour l’ère du changement en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *